TOP 10: Les plages les plus dangereuses du monde

#9 – Atoll de Bikini, Îles Marshall, États-Unis

Atoll de Bikini, Îles Marshall, États-Unis

Pour rester positif, les belles plages de l’atoll de Bikini dans le Pacifique Sud sont infiniment plus sûres qu’elles ne l’étaient il y a 60 ans. Dans les années 1950, cette petite île a été le site d’une série d’essais nucléaires effectués par les États-Unis. Cela incluait le test « Castle Bravo » qui fût la plus grande explosion d’essai nucléaire jamais réalisée par les Américains.

Ce qui est particulièrement effrayant à ce sujet, c’est que l’explosion était presque 3 fois plus puissante que ce que les scientifiques prévoyaient. En effet, sa puissance atteignait les 15 mégatonnes, soit 1000 fois la bombe d’Hiroshima.

Ce qui a également surpris les scientifiques, c’est l’énorme quantité de retombées radioactives qui ont contaminé 18 000 km2 de l’océan Pacifique environnant. Non seulement cela a tué certains membres d’équipage d’un bateau de pêche japonais à proximité et empoisonné ceux de plusieurs îles voisines, mais cela a rendu l’atoll de Bikini inhabitable depuis.

Aujourd’hui, le tourisme a fait son retour sur l’île et c’est devenu un site de plongée populaire avec tous ces navires coulés et ce cratère massif dans le lagon. Cependant, les visiteurs sont strictement informés de ne pas manger ou retirer quoi que ce soit de l’île.