TOP 10: Les plus grands stades du monde

Non, le stade « Maracanã » au Brésil n’est pas le plus grand stade de la planète. Bien que sa capacité maximum fut de 200 000 spectateurs lors de la construction, cela fait une trentaine d’années que ce nombre a été réduit de moitié, détrônant cette arène mythique de la liste des plus grands stades du monde.

Afin d’établir un classement des enceintes sportives, la capacité maximum d’accueil a été prise en compte, c’est-à-dire le nombre de sièges ainsi que de places debout. Notez que les circuits automobiles et les hippodromes ne figurent pas dans ce top 10, car on ne peut pas vraiment qualifier ces lieux comme des stades.

En effet, un stade est avant tout une construction fermée entourée de tribunes pour les spectateurs, et de simples gradins face à un terrain sportif ne sont pas suffisants pour en faire partie. C’est pourquoi l’Indianapolis Motor Speedway n’est pas mentionné, malgré son impressionnante capacité de 400 000 personnes. Il en va de même pour l’hippodrome de Fuchu au Japon.

Maintenant que ce point est éclairci, voyons ce que nous allons étudier. Dans ce top 10, vous allez découvrir:

– sur quelle pelouse de légende Diego Maradona a marqué le but du siècle
– quelle immense enceinte sportive est aujourd’hui à l’abandon
– quel stade de football est le préféré des Américains
– quel stade peut accueillir l’équivalent de la population de la ville de Lille
– où se trouve le plus grand stade du monde

Alors sans plus attendre, voici le classement !

#10 – Le AT&T Stadium d’Arlington, USA

Le AT&T Stadium d'Arlington, USA

Situé dans la banlieue de Dallas au Texas, ce stade de 80 000 sièges peut accueillir jusqu’à 105 000 personnes à l’occasion de grands événements, comme la finale du Super Bowl. Doté d’un écran géant hors norme, le AT&T Stadium est le plus grand stade climatisé du monde !

Cette luxueuse enceinte sportive dispose également de 200 suites et de plateformes pour faire la fête. C’est en 2006 que le chantier du AT&T Stadium commence, avec pour ambition de remplacer l’ancien stade, devenu trop vétuste.

Inauguré trois ans plus tard par un concert de country réunissant 60 000 fans, le stade d’Arlington prend le nom de « Cowboys Stadium » en devenant la résidence de l’équipe des Cowboys de Dallas. Ce n’est qu’en 2013 qu’il change officiellement de nom, suite à la signature d’un contrat avec le géant américain de la téléphonie mobile, AT&T.