TOP 10: Les preuves que le changement climatique est une réalité

La situation climatique est bien réelle, et empire déjà depuis plusieurs années. Il a été prouvé que les changements climatiques causés par l’homme augmentaient le risque d’inondations et de précipitations extrêmes, de vagues de chaleur et de feux de forêt, avec des conséquences pour l’homme, les animaux et l’environnement.

Et les choses ne vont pas bien pour l’avenir non plus. La concentration de dioxyde de carbone (CO2) dans l’atmosphère devant rester en moyenne de 411 parties par million (ppm) tout au long de 2019, il reste encore beaucoup à faire avant que les objectifs ambitieux de « l’Accord de Paris » ne soient atteints.

Pour mettre cela dans le contexte: le CO2 atmosphérique fluctuait autour de 280 ppm avant le début de la révolution industrielle en 1750. L’augmentation de 46% depuis lors est la principale cause du réchauffement planétaire. Les relevés de température fiables ont commencé en 1850 et notre monde est maintenant environ un degré Celsius plus chaud que durant la période « préindustrielle ».

L’Accord de Paris vise à maintenir la hausse de la température mondiale de ce siècle bien en dessous de deux degrés Celsius par rapport aux niveaux préindustriels, idéalement à 1,5 degrés Celsius, afin d’éviter les effets « graves, généralisés et irréversibles » du changement climatique.

Toutefois, si les tendances actuelles se maintiennent, le monde dépassera probablement la barre des 1,5 degrés Celsius entre 2030 et 2052, à moins de trouver rapidement le moyen de freiner les émissions nettes.

Voici tout ce que vous devez savoir sur l’état de la crise climatique.

#10 – Étés et hivers ne cessent de se réchauffer

Étés et hivers ne cessent de se réchauffer

San Francisco, la Colombie-Britannique et Delhi ont toutes annoncé des températures record pour le mois de juin 2019, suggérant des vagues de chaleur importantes dans l’hémisphère nord en été. C’est aussi le cas de la France, qui a enregistré une température record de 45,9°C le 28 juin 2019 à Gallargues-le-Montueux, battant ainsi de 1,8°C le précédent record national qui datait de la canicule de 2003.

Ces vagues de chaleur sont courtes mais très intenses. Il faut savoir que les températures record atteintes en 2019 en France sont dignes de celles de la « Vallée de la Mort » aux États-Unis, l’un des lieux les plus chauds de la planète. Cette réalité était encore impensable le siècle dernier. Malheureusement, tout cela est sur le point de devenir beaucoup plus courant.

Et les températures atteignent aussi des niveaux inhabituels en hiver, avec un record absolu très récent en 2015-16 où la température moyenne a atteint 8°C, soit 2,6°C au dessus de la moyenne normale de saison. Des hivers plus doux peuvent avoir des effets néfastes sur les mammifères en hibernation, les oiseaux migrateurs et les plantes à fleurs.