TOP 10: Les tours les plus hautes du monde

Que ce soit pour des raisons d’innovation ou de manque d’espace, l’expansion des villes a augmenté à un rythme très vertical ces dernières années. Il semble aussi y avoir beaucoup de concurrence entre certains pays pour savoir lequel est capable de construire les édifices les plus impressionnants du monde.

Avoir l’une des tours les plus hautes du monde peut apporter des revenus touristiques et une certaine gloire à la ville (même la région ou le pays), bien que ce ne soit pas un titre que de nombreuses villes conservent très longtemps.

En ce qui concerne les gratte-ciels, les tendances mondiales changent. Il y a 20 ans, l’Amérique du Nord comptait 75% des bâtiments les plus hauts, mais cette domination dans ce domaine s’est déplacée vers l’Asie et le Moyen-Orient aujourd’hui.

Grâce à la merveille de l’ingénierie moderne qui évolue avec le temps, les bâtiments continuent de croître de plus en plus haut. Où sera le limite ?

#10 – Tour CITIC (China Zun) – 527 mètres

Tour CITIC (China Zun) - 527 mètres

China Zun, dont la construction a été achevée à Pékin en 2018, est actuellement le dixième plus haut bâtiment du monde avec une hauteur totale de 527 mètres. L’édifice marque le centre du quartier des affaires de Pékin. Il a été développé par le groupe CITIC, raison pour laquelle il porte aussi son nom (tour CITIC).

Selon CITIC, l’esthétique du gratte-ciel est basée sur la forme d’un « zun », un type de vase de cérémonie en bronze ou en céramique qui a été fabriqué pour la première fois à l’âge du bronze. En effet, la tour est plus large à la base et au sommet qu’au milieu, ce qui lui donne l’apparence d’avoir une taille resserrée.

Les étages, carrés avec des coins arrondis, mesurent 78 mètres de large à la base de la tour et 69 mètres de large au dernier étage, tandis que le plus petit étage ne mesure que 54 mètres de large. Ce gratte-ciel unique était le dernier à pouvoir être construit avant que Pékin n’impose des restrictions de hauteur à la ville.