TOP 15: Les aéroports les plus dangereux du monde

Bien que l’avion soit l’un des moyens de transport les plus sûrs, nombreuses sont les personnes qui ont peur de voler et préfèrent garder les pieds sur terre. Dans la très grande majorité des cas, on peut dire qu’il n’y a en effet aucune raison d’être effrayé en avion. Malheureusement, les aéroports ne sont pas tous égaux en terme de sécurité.

Chaînes de montagnes, océan ou habitations proches, altitude élevée, pistes très courtes, il existe plusieurs raisons qui font que certaines approches d’aéroports sont beaucoup plus difficiles que d’autres. De fait, elles peuvent se transformer en une expérience terrifiante qui incite même les voyageurs les plus courageux à saisir leurs accoudoirs.

Voici quinze des aéroports les plus dangereux du monde, où les atterrissages et les décollages nécessitent une précision extrême et des compétences de pilotage optimales.

#15 – Aéroport international de Wellington, Nouvelle Zélande

Aéroport international de Wellington, Nouvelle Zélande

Desservant la capitale de la Nouvelle-Zélande, l’aéroport international de Wellington est le troisième aéroport le plus fréquenté du pays, après Auckland et Christchurch. Il ne contient qu’une seule piste de 2081 mètres qui semble démarrer et se terminer dans l’océan!

L’aéroport est réputé pour des atterrissages parfois accidentés et turbulents, même dans des avions plus gros, en raison de l’effet de canalisation du détroit de Cook qui crée des vents forts et des rafales venant du nord-ouest.

Ces conditions peu engageantes rendent les atterrissages extrêmement difficile pour les pilotes, et peuvent parfois transformer un vol calme en une expérience époustouflante pour les passagers, voire même traumatisante dans certains cas…

Les compagnies aériennes ont des procédures de sécurité strictes qui ne permettent de voler que lorsque les conditions le permettent. Les atterrissages avortés, appelés « contournements », sont courants si le vent se déplace.