TOP 10 : Les tableaux les plus chers du monde

Les tableaux les plus chers du monde ne sont pas forcément les plus anciens. Le siècle dernier a été tellement prolifique et créatif que de nombreuses œuvres modernes se retrouvent dans le classement des toiles les plus chères. Ce qui peut paraître insolite, c’est qu’aucun peintre vivant ne fait partie de cette liste.

Pour établir un classement en fonction du prix de vente des œuvres, il a été tenu compte de la somme d’origine, convertie en dollars américains selon le taux de change en vigueur au moment de l’achat.

L’inflation généralisée ces dernières années explique sans doute pourquoi les montants les plus exorbitants échangés sur le marché de l’art l’ont été ces dix dernières années.

Dans cet article, vous pourrez découvrir quel petit émirat de la péninsule arabique semble réunir petit à petit une importante collection d’œuvres d’art, mais aussi quels grands pays européens ont scellé un accord exceptionnel pour acquérir conjointement un diptyque célèbre.

Bien que l’art soit inestimable, voici le top 10 des tableaux les plus chers du monde.

#10 – Nu couché d’Amadeo Modigliani

Nu couché d'Amadeo Modigliani

Le plus célèbre des nus de Modigliani, appelé aussi “Red Nude”, est également le tableau le plus cher de l’artiste italien. Cette huile sur toile figurant le corps nu d’une femme aux cheveux sombres, langoureusement étendue sur un canapé rouge, a été vendue pour plus de 170 millions de dollars.

C’est le le 9 novembre 2015, lors d’une mise aux enchères ayant pour thème “La muse de l’artiste”, chez Christie’s à New York, que le collectionneur d’art et homme d’affaires chinois Liu Yiqian a déposé l’enchère gagnante par téléphone.

Ce Nu couché, peint par Modigliani à Paris en 1917, a créé un véritable scandale lors de sa première exposition. Un siècle plus tard, la police n’entre plus dans les galeries pour décrocher les tableaux, mais les grands médias américains ont eux-mêmes censuré l’œuvre en masquant le sexe et la poitrine du modèle.

#9 – Les Femmes d’Alger (Version O) de Pablo Picasso

Les Femmes d'Alger (Version O) de Pablo Picasso

Ce grand tableau est le dernier d’une série de quinze toiles titrées “Les Femmes d’Alger version A jusque O”. Peinte en 1955, en hommage à son ami Henri Matisse, mort quelques mois plus tôt, cette série prend son inspiration dans la toile d’Eugène Delacroix “Femmes d’Alger dans leur intérieur”, mais aussi, inévitablement, dans les insurrections qui annoncent le début de la guerre d’Algérie.

Le lundi 11 mai 2015, après 11 minutes d’enchères palpitantes, un enchérisseur anonyme emporte le tableau pour la somme incroyable de 179,4 millions de dollars. Un journal américain révélera qu’il s’agit du Cheikh Hamad ben Jassem al-Thani, ancien Premier ministre du Qatar et membre de la famille princière.

Mais il y a peu de chance que la toile la plus chère de Pablo Picasso se trouve actuellement dans ce petit émirat musulman, vu la nudité qu’il dévoile.

#8 – Les portraits de Maerten Soolmans et d’Oopjen Coppit par Rembrandt

Les portraits de Maerten Soolmans et d'Oopjen Coppit par Rembrandt

Ces deux toiles du maître hollandais Rembrandt ont été acquises en partenariat par la France et les Pays-Bas, pour la somme de 180 millions de dollars.

L’accord intergouvernemental du 1er février 2016, totalement inédit sur le marché de l’art, prévoit que les deux portraits, qui n’ont jamais été séparés, seront toujours exposés ensemble et déménageront tous les 5 à 10 ans.

Actuellement, le diptyque se trouve au Rijksmuseum d’Amsterdam. Pour participer à l’acquisition de ces deux tableaux, le Musée du Louvre a sollicité le mécénat de la Banque de France. Les portraits de Maerten Soolmans et d’Oopjen Coppit appartenaient depuis près de 150 ans à la famille Rothschild.

Il s’agit de deux portraits en pied grandeur nature, ce qui est unique dans l’œuvre de Rembrandt. Le couple portraitisé par le maître est issu de la haute bourgeoisie d’Amsterdam. C’est pour immortaliser leur mariage, célébré quelques mois plus tôt, que Maerten et Oopjen posent pour Rembrandt, en 1634.

#7 – Wasserschlangen II de Gustav Klimt

Wasserschlangen II de Gustav Klimt

Les Serpents d’eau II est l’œuvre la plus chère du célèbre peintre symboliste autrichien Gustav Klimt. Réalisée entre 1904 et 1907, elle représente un groupe de nymphes se prélassant sensuellement, et aborde avec grâce le thème des relations entre femmes.

Achetée en 2012 par le courtier d’art suisse Yves Bouvier pour 112 millions de dollars, elle est revendue l’année suivante au milliardaire russe Dmitry Rybolovlev dans des conditions opaques, pour la somme folle de 183,8 millions de dollars ! L’affaire Bouvier, qui concerne de nombreuses autres œuvres d’art, n’est pas prête d’être classée par les tribunaux.

En 2015, le tableau Wasserschlangen II est racheté pour 170 millions de dollars, conservant ainsi sa place parmi les tableaux les plus chers du monde. Il appartiendrait à une princesse qatarie surnommée “Culture Queen”.

#6 – N°6 (Violet, vert et rouge) de Mark Rothko

N°6 (Violet, vert et rouge) de Mark Rothko

N°6 (Violet, vert et rouge) est une huile sur toile réalisée en 1951 par Mark Rothko, peintre américain né dans l’Empire russe, au sein d’une famille juive. Cette œuvre d’expressionnisme abstrait traite de l’effacement de l’individu en aplats de couleur aux bords vaporeux, sujet et technique caractéristiques de l’artiste.

Dénichée par le courtier d’art suisse Yves Bouvier en 2014 pour le milliardaire russe et collectionneur privé Dmitry Rybolovlev, la toile aux dimensions impressionnantes de 230 centimètres sur 137 lui aura coûté la coquette somme de 186 millions de dollars.

C’est précisément ce tableau qui déclenche la fameuse affaire Bouvier. Le courtier d’art se serait un peu trop enrichi sur le dos de son fortuné client. Pas étonnant, dès lors, que N°6 (Violet, vert et rouge) figure parmi les tableaux les plus chers du monde.

#5 – Number 17A de Jackson Pollock

Number 17A de Jackson Pollock

À l’automne 2015, le multimilliardaire américain Kenneth C. Griffin se porte acquéreur d’un lot de deux toiles d’art expressionniste abstrait, pour la somme record de 500 millions de dollars.

L’œuvre de Jackson Pollock titrée “Number 17A” est adjugée à 200 millions de dollars. L’autre toile, vendue pour 300 millions de dollars, est à découvrir dans la suite de ce top 10 des tableaux les plus chers du monde.

Le maître de l’action painting, surnommé “Jack the Dripper” en raison de sa technique fétiche consistant à laisser goutter la peinture sur une grande toile posée au sol, aurait sans doute été surpris des sommes folles échangées pour ses tableaux de nos jours.

En effet, Jackson Pollock a vécu dans la pauvreté malgré son succès. En 1944, le célèbre MoMa de New York achète à l’artiste une toile qu’il vient de peindre quelques mois auparavant, “The She Wolf”, pour la somme dérisoire de 650 dollars !

#4 – Les Joueurs de cartes de Paul Cézanne

Les Joueurs de cartes de Paul Cézanne

Les Joueurs de cartes est le titre donné par Paul Cézanne à une série de cinq toiles représentant un groupe de personnages dans une scène de genre, typique des bistrots du Sud de la France. Le style de l’artiste est caractéristique du basculement de la figuration vers l’abstraction.

La version achetée par la famille royale du Qatar est la troisième mouture peinte par Cézanne, entre 1892 et 1893, et la première ne comportant plus que deux personnages. Les héritiers de l’armateur grec George Embiricos, quelques mois après son décès en 2011, l’ont cédée pour la somme de 274 millions de dollars.

On peut dire que c’est grâce au Qatar, petit émirat très actif sur le marché de l’art, que “Les Joueurs de cartes” est entré dans la liste des tableaux les plus chers de la planète.