TOP 10: Ces preuves qui font douter que l’homme a marché sur la lune

La théorie selon laquelle le gouvernement américain a truqué les atterrissages sur la Lune pour affirmer sa victoire dans la course vers l’espace contre la Russie a acquis une popularité croissante au fil du temps.

Des sondages récents indiquent qu’environ 20% des Américains pensent que les États-Unis ne se sont jamais posés sur la lune. Après la fin des missions Apollo dans les années 70, pourquoi ne sommes-nous jamais revenus?

Ce n’est que pendant le mandat de Richard Nixon que l’humanité a jamais atterri sur la lune, et après le scandale du Watergate, la plupart des gens sont devenus très sceptiques de tout ce qui peut être accompli par le gouvernement américain.

Dans cette liste, nous avons présenté certaines des preuves proposées pour suggérer que les atterrissages de la lune étaient en fait des canulars. Mais nous allons aussi inclure les explications de la NASA pour chaque argument afin de fournir une perspective objective.

#10 – Le drapeau ondulant

Le drapeau ondulant

Les théoriciens du complot ont fait remarquer que lorsque le premier atterrissage sur la lune était présenté à la télévision en direct, les téléspectateurs pouvaient clairement voir le drapeau américain s’agiter et flotter lorsque Neil Armstrong et Buzz Aldrin l’ont planté sur la surface.

Les photos de l’atterrissage semblent également être ondulées, comme l’image ci-dessus qui montre clairement un pli dans le drapeau. Le problème évident ici est qu’il n’ya pas d’air dans l’atmosphère de la lune et qu’il n’y a donc pas de vent pour faire souffler le drapeau.

D’innombrables explications ont été avancées pour réfuter ce phénomène de manière inhabituelle: la NASA a affirmé que le drapeau était stocké dans un mince tube et que l’effet ondulé était causé par son déploiement avant qu’il soit planté.

D’autres explications impliquent les ondulations causées par la force de réaction des astronautes qui touchent la tige en aluminium et la font bouger dans les séquences vidéo.

#9 – Où est le cratère d’impact ?

Manque de cratère d'impact

La réclamation va comme suit: si Apollo 11 avait vraiment atterri sur la lune, il y aurait un cratère d’impact sous le module lunaire pour marquer son atterrissage. Ce supposé cratère n’est cependant pas visible sur aucun enregistrement vidéo ou photo des atterrissages, presque comme si le module avait été simplement placé à cet endroit.

La surface de la lune est recouverte d’une fine poussière lunaire, et même celle-ci ne semble pas avoir été déplacée par l’atterrissage du module. Cependant, à l’instar de la théorie des drapeaux flottants, l’absence de cratère d’impact a de nombreuses explications possibles.

La NASA affirme que le module nécessitait beaucoup moins de poussée dans des conditions de faible gravité que sur Terre. La surface de la lune elle-même est constituée de roches solides, de sorte qu’un cratère d’impact ne serait probablement pas réalisable de toute façon.

C’est exactement comme un avion qui ne provoque pas un cratère lorsqu’il touche une piste d’atterrissage en béton!

#8 – Plusieurs sources de lumière

Multiples sources lumineuses

Sur la lune, il n’y a qu’une seule source de lumière puissante: le soleil. Il est donc juste de suggérer que toutes les ombres soient parallèles les unes aux autres. Mais ce n’était pas le cas lors de l’atterrissage sur la lune: des vidéos et des photographies montrent clairement que les ombres tombent dans des directions différentes.

Les théoriciens du complot suggèrent que cela signifie que plusieurs sources de lumière sont présentes, ce qui implique que les photos prises lors de l’atterrissage ont été prises sur un plateau de tournage.

La NASA a tenté de rendre les paysages irréguliers imputables aux ombres étranges, avec des bosses et des collines subtiles à la surface de la lune, qui sont à l’origine des divergences. Cette explication a été rejetée par certains théoriciens.

Comment les collines pourraient-elles causer de telles différences angulaires? Dans l’image ci-dessus, l’ombre du module lunaire contredit clairement celle des rochers au premier plan à un angle de presque 45 degrés.

#7 – La ceinture de radiation de Van Allen

La ceinture de radiation de Van Allen

Pour atteindre la lune, les astronautes devaient traverser ce qu’on appelle la ceinture de rayonnement de Van Allen. La ceinture est maintenue en place par le champ magnétique terrestre et reste perpétuellement au même endroit. Les missions Apollo sur la Lune ont marqué les toutes premières tentatives de transport d’humains vivants à travers la ceinture.

Les théoriciens du complot soutiennent que les énormes niveaux de rayonnement auraient carbonisé les astronautes en route vers la Lune, malgré les couches d’aluminium recouvrant l’intérieur et l’extérieur du vaisseau spatial.

La NASA a contré cet argument en soulignant le peu de temps qu’il a fallu aux astronautes pour traverser la ceinture, ce qui signifie qu’ils ne recevaient en fait que de très petites doses de rayonnement.

#6 – L’objet inexpliqué

L'objet inexpliqué

Après la publication des photographies des atterrissages lunaires, les théoriciens ont rapidement remarqué un objet mystérieux (illustré ci-dessus) dans le reflet du casque d’un astronaute de la mission Apollo 12.

L’objet semble être suspendu à une corde ou à un fil et n’a aucune raison d’être là, ce qui porte à croire que c’est un projecteur aérien que l’on trouve généralement dans les studios de cinéma.

La ressemblance est discutable, étant donné la qualité médiocre de la photographie, mais il reste à savoir pourquoi quelque chose est suspendu dans les airs (ou plutôt par manque d’air) sur la lune.

Le module lunaire dans les autres photos ne semble pas avoir d’extension correspondant à la photo, de sorte que l’objet demeure totalement inexpliqué.

#5 – Câbles cachés et de tournage au ralenti

Câbles cachés et de marche au ralenti

Afin de soutenir les affirmations selon lesquelles les atterrissages de la lune auraient été tournés en studio, les théoriciens du complot ont dû prendre en compte les conditions de faible gravité apparentes, qui ont dû être imitées par la NASA.

Il a été suggéré que si vous prenez des images de l’atterrissage de la lune et augmentez la vitesse du film x2.5, les astronautes semblent se déplacer dans la gravité terrestre…

En ce qui concerne la hauteur de saut impressionnante de l’astronaute, qui serait impossible à réaliser sous l’effet de la gravité terrestre, des câbles et des fils cachés ont été suggérés comme donnant aux astronautes une hauteur supplémentaire.

Sur certaines captures d’écran, on peut voir les contours de prétendus câbles cachés (la photo ci-dessus montre un fil, bien qu’il soit extrêmement vague).

#4 – Où sont les étoiles ?

Manque d'étoiles

Un argument convaincant pour le canular en ce qui concerne l’atterrissage sur la lune est le manque total d’étoiles dans les preuves photographiques et vidéo. Il n’y a pas de nuages ​​sur la lune, les étoiles sont donc toujours visibles et beaucoup plus brillantes que ce que nous voyons à travers le filtre de l’atmosphère terrestre.

L’argument avancé ici est que la NASA aurait trouvé impossible de cartographier l’emplacement exact de toutes les étoiles pour le canular sans se faire avoir, et les a donc laissées de côté, en prétextant simplement que la qualité des photographies les efface (une excuse ils ont effectivement donné).

Cependant, certaines photographies sont de haute qualité, et pourtant aucune étoile n’apparaît. Cela reste quand même très intrigant, d’autant plus que vous pouvez prendre des photos d’étoiles à partir de la Terre avec une qualité bien inférieure, et pourtant vous les verrez sur les clichés.

#3 – Le “C” sur la roche

Le

L’une des photos les plus célèbres du débarquement de la lune montre un rocher au premier plan, avec ce qui semble être la lettre « C » gravée dessus. La lettre semble être presque parfaitement symétrique, ce qui signifie qu’il est peu probable qu’elle soit naturelle.

Il a été suggéré que la roche est simplement un accessoire, avec le « C » utilisé comme marqueur par une prétendue équipe de tournage. Un décorateur aurait pu renverser le caillou en exposant accidentellement le marquage à la caméra.

La NASA a donné des excuses contradictoires, reprochant d’un côté à un développeur de photographie d’avoir ajouté ce marquage comme une blague. Puis, elle a affirmé qu’il s’agissait simplement d’un cheveu errant qui s’était emmêlé quelque part au cours du processus de développement des photos.

#2 – Les croix retouchées

Les croix retouchées

Les caméras utilisées par les astronautes lors des atterrissages sur la lune présentaient une multitude de “croix” pour faciliter la mise à l’échelle et la direction. Celles-ci sont imprimées sur toutes les photographies.

Cependant, certaines des images montrent clairement les croix derrière les objets dans la scène, ce qui implique que les photographies peuvent avoir été modifiées ou falsifiées après avoir été prises. La photographie ci-dessus n’est pas un événement isolé.

De nombreux objets se trouvent devant les réticules, y compris le drapeau américain sur une photo et le rover lunaire sur une autre. Les théoriciens du complot ont avancé que la NASA a imprimé les objets fabriqués par l’homme sur une photographie légitime de la lune pour canulariser les atterrissages.

Pourtant, si c’est vraiment ce qui a été prévu pour créer toute cette mise en scène, la raison pour laquelle ils ont utilisé la croix en premier lieu est un mystère.

#1 – La toile de fond en double

La toile de fond en double

Les deux photos de la mission Apollo 15 montrées ci-dessus ont clairement un fond identique, bien qu’elles aient été officiellement répertoriées par la NASA comme ayant été éloignées les unes des autres. Une photo montre même le module lunaire.

Quand toutes les photos ont été prises, le module était déjà posé. Comment peut-il être présent sur une photo et disparaître dans une autre ? Eh bien, si vous êtes un théoricien du complot hardcore, il peut sembler possible que la NASA ait simplement utilisé le même fond lors du tournage de différentes scènes de ses vidéos d’atterrissage sur la lune.

La NASA a suggéré que, puisque la lune est beaucoup plus petite que la Terre, les horizons peuvent apparaître beaucoup plus proches de l’œil humain. Malgré cela, il est indéniablement faux de dire que les deux collines visibles sur les photographies sont distantes de plusieurs kilomètres.

 

Mais connaissez-vous la théorie de Stanley Kubrick sur le sujet ?

La théorie de Stanley Kubrick

La théorie de Stanley Kubrick

Cette version de la théorie du complot populaire indique que le gouvernement américain a demandé au célèbre réalisateur “Stanley Kubrick” de lancer un canular sur les trois premiers atterrissages lunaires.

Cette théorie quelque peu invraisemblable comporte deux volets principaux: un groupe de croyants soutient que Kubrick avait été approché après la sortie au cinéma de “2001: Odyssée de l’espace” (sorti en 1968, un an avant le premier atterrissage lunaire), après que la NASA eut commencé à apprécier le réalisme renversant des scènes de l’espace extra-atmosphérique du film à cette époque.

Un autre groupe affirme que Kubrick a été préparé par le gouvernement à filmer l’atterrissage sur la lune bien avant cela. “2001: Odyssée de l’espace” était selon eux juste une mise en scène préparatoire pour lui. Évidemment, Stanley Kubrick n’a pas porté d’intérêt à ses rumeurs sans fondements…


Vous aimez cet article?
Likez nous sur FB et recevez les nouveaux!


TOP 10: Ces preuves qui font douter que l’homme a marché sur la lune
5 (100%) 23 votes