TOP 10: Les falaises les plus hautes du monde

Les falaises les plus hautes du monde ne sont peut-être pas celles que vous croyez. Ces monuments de la nature, parfois isolés, cachés aux yeux de tous, culminent à des altitudes vertigineuses. Certaines s’élèvent à plus d’un kilomètre au dessus du niveau de la mer !

À ce niveau de démesure, ce ne sont plus de simples falaises. En effet, selon un classement géomorphologique, il existe cinq types de falaises : les microfalaises, les falaises basses (mesurant moins de 2 mètres), les falaises moyennes (pouvant atteindre jusqu’à 10 mètres), les falaises hautes (dépassant 10 mètres), et enfin les mégafalaises, qui doivent se dresser à plus de 500 mètres de hauteur pour porter ce titre.

Les dix plus hautes falaises du monde font toutes partie de la classe exceptionnelle des mégafalaises.

Vous ne connaissez que les falaises d’Étretat ? Pour vous donner une idée, le point culminant de ces célèbres falaises de craie s’élève à 102 mètres, ce qui est très loin de l’altitude nécessaire pour entrer dans le top 10 des falaises les plus hautes du monde !

Découvrez dès maintenant quel site somptueux remporte ce titre, et jusqu’à quelle altitude se dresse ce colosse aussi terrifiant que mystérieux.

#10 – Les Falaises des Géants – Tenerife

Les Falaises des Géants - Tenerife

Avec un tel nom, « Acantilados de Los Gigantes », ces immenses murs de pierre font évidemment partie des falaises les plus hautes du monde. Protégeant une partie de la côte occidentale de l’île de Tenerife, territoire espagnol au large du Maroc, les Falaises des Géants peuvent atteindre jusqu’à 600 mètres de hauteur à certains endroits.

De façon vertigineuse, ces interminables parois verticales plongent dans les eaux turquoises de l’océan Atlantique. Constituées de basalte, ces falaises furent baptisées « Mur de l’Enfer » par les Guanches, peuple berbère autochtone des Canaries, il y a plusieurs siècles.

Site touristique bien connu, il existe de nombreuses façons de découvrir les Falaises des Géants, depuis la terrasse d’un bar au bord de la plage, ou à l’occasion d’une randonnée. Mais le meilleur moyen de se rendre compte de leur immensité est de s’en approcher en bateau et de se baigner dans les eaux chaudes de la baie, au pied de ces colosses naturels.

#9 – Preikestolen – Norvège

Preikestolen - Norvège

À la fin de la dernière période glaciaire, il y a 10 000 ans, l’érosion dessinât dans le granite ce promontoire vertical culminant à 604 mètres !

Situé sur la côte sud-ouest de la Norvège, dominant les eaux du Lysefjord, le Preikestolen est remarquable, grâce à sa plateforme naturellement plane d’environ 25 m² qui donne l’impression de se trouver debout sur la table d’un géant.

Preikestolen signifie « La Chaire du Prêtre ». En effet, cette impressionnante falaise abritait autrefois des cérémonies religieuses, et peut-être même des sacrifices. Une légende persiste parmi les habitants de la région: on l’appelle la « légende des sept sœurs ».

Elle prédit que le jour où sept sœurs prendront pour époux sept frères, le plateau de la falaise se détachera de la montagne et s’écrasera dans le fjord, détruisant toute vie aux alentours du Preikestolen.

#8 – Slieve League – Irlande

Slieve League - Irlande

Moins connues que les falaises de Moher, ayant abrité non loin de là de prestigieux tournages cinématographiques, les « Slieve League » figurent pourtant parmi les falaises les plus hautes d’Europe. Elles s’élèvent jusqu’à 606 mètres au-dessus des eaux froides de l’océan Atlantique.

Situées tout au Nord de l’île, les Slieve League ont toujours attiré les hommes. En effet, on y trouve des vestiges antérieurs à notre ère. De plus, les flancs de la falaise abritent les ruines d’une chapelle chrétienne datant de près de 2000 ans, ainsi qu’une tour de guet du XIXe siècle.

Ces imposantes falaises portent encore la trace de la Seconde Guerre mondiale: le mot « EIRE », formé de pierres blanches, est toujours visible aujourd’hui. L’inscription avait pour fonction d’annoncer aux avions alliés qu’ils entraient en zone libre.

#7 – Vixia Herbeira – Espagne

Vixia Herbeira - Espagne

En Galice, à quelques encablures de la célèbre ville de Saint-Jacques-de-Compostelle, se dresse Vixia Herbeira, la « Tour de guet herbeuse ». Tout en haut de ce mur rocheux culminant à 621 mètres, on peut encore s’aventurer au sein du corps de garde en pierre, qui demeure sous forme de vestiges.

Vixia Herbeira est le point culminant de la route des crêtes. Ce parcours, longeant la côte nord-ouest espagnole, est composé de nombreuses falaises et formations naturelles remarquables.

Les falaises de Vixia Herbeira offrent elles-mêmes un panorama à couper le souffle. La nature y est sauvage, et le climat rude. En effet, le vent de l’Atlantique Nord balaye continuellement la côte, et les températures peuvent être glaciales. Mais ce n’est qu’un maigre prix à payer si vous souhaitez goûter au plaisir d’avoir le monde à vos pieds !

#6 – Le Croaghaun – Irlande

Le Croaghaun - Irlande

Point culminant de l’île d’Achill, au large de l’Irlande, le Croaghaun est en réalité une montagne. Mais sa face nord plonge dans l’Atlantique à partir d’une altitude de 688 mètres, ce qui lui confère une place parmi les plus hautes falaises maritimes de toute l’Europe !

Pour découvrir ce site exceptionnel, il vous faudra emprunter le bateau, ou encore marcher une petite heure le long d’un sentier escarpé. Mais, une fois que vous serez arrivés au sommet du Croaghaun, vous pourrez observer de nombreux animaux comme des marsouins, des dauphins, des requins, des orques, et même des baleines à bosse.

Si vous préférez rester au pied de la montagne, vous ne serez pas en reste. Le lac de Corrymore est une étendue brumeuse, digne des plus spectaculaires décors de cinéma. N’oubliez pas votre appareil photo !

#5 – La Baie Sauvage – Iles Kerguelen

La Baie Sauvage - îles Kerguelen

Les îles Kerguelen font partie des Terres australes et antarctiques françaises. Baptisées par le capitaine Cook « Iles de la Désolation », elles forment un archipel isolé à l’extrême-sud de l’océan Indien.

L’île principale de l’archipel français, la Grande Terre, abrite une baie venteuse composée de gigantesques falaises basaltiques, la Baie Sauvage. Plus haut que la Baie de l’À-Pic et que les Falaises noires, le point culminant de la Baie sauvage s’élève à 703 mètres au-dessus du niveau de l’océan.

Cette série de falaises monumentales bordant un paysage volcanique ne fait la joie que d’une centaine d’habitants, qui sont en fait les employés de la station scientifique de Port-aux-Français. Établie en 1950, cette base concentre des recherches météorologiques, biologiques et océanographiques.

#4 – Cap Enniberg – Iles Féroé

Cap Enniberg - Iles Féroé

Territoire autonome contrôlé par le Danemark, l’archipel des Iles Féroé se situe au large de l’Europe du Nord. Son paysage volcanique culmine à 754 mètres d’altitude, à Cap Enniberg, une falaise grandiose plongeant verticalement dans l’océan Atlantique. Au pied de ce colosse naturel se dresse humblement l’arche du Seyðtorva, point le plus septentrional des Iles Féroé.

Figurant parmi les plus hautes falaises d’Europe, Cap Enniberg est également le repaire de nombreuses colonies d’oiseaux. Le macareux moine, également connu comme le perroquet de mer, est peut-être le plus célèbre d’entre eux.

Si vous souhaitez profiter de la vue époustouflante qui s’offre à vous sur le promontoire de Cap Enniberg, il est conseillé de faire appel à un guide. En effet, le terrain est vertigineux, et la météo peut se montrer capricieuse.