TOP 10: Les poissons les plus rapides du monde

Vous avez sûrement l’habitude de croiser des petits poissons le long des digues, dans les ports, ou bien même dans les étales des marchés et centres commerciaux. Bien sûr, avant d’arriver dans l’assiette, ces animaux ont fait batailler plus d’un pêcheur, dans sa recherche du graal.

Si toutes les catégories de poissons ne se valent pas en ce qui concerne leur taille, il est un autre élément, prépondérant dans la pêche notamment sportive, qui est la vitesse du poisson.

Certains poissons, dotés de nageoires extrêmement développées, sont capables d’atteindre des vitesses vertigineuses, et se rapprochent des allures que peuvent atteindre les animaux terrestres les plus rapides que l’on connaît, le guépard en tête.

Petit tour d’horizon de ces poissons dont la vitesse pourrait vous faire tourner la tête.

#10 – Le Requin Blanc, la légende des mers

Le Requin Blanc, la légende des mers

C’est probablement à cause du film « Les dents de la mer » de Steven Spielberg que le grand requin blanc a acquis auprès du grand public une notoriété aussi sombre. Pour tout vous avouer, le grand requin blanc n’a pas spécialement bonne presse, et beaucoup de personnes le craignent.

Si les attaques de requin blanc sont souvent dévastatrices, il est bon de rappeler qu’elles restent relativement rares, même dans les archipels du Pacifique ou de l’Océan Indien, où le nombre de requins blanc est élevé. Mais, en plus d’une mâchoire acérée et terrifiante bien connue de tous, ce poisson possède une caractéristique moins connue: sa vitesse.

Capable d’atteindre des pointes de vitesse impressionnantes, à plus de 50 km/h, le grand requin blanc fait figure d’épouvantail dans ce classement. Malgré un poids pouvant monter jusqu’à plus de 2 tonnes, et plus de 6 mètres de longueur, le requin blanc est capable de se déplacer à toute allure pour aller atteindre ses proies, dont le sang attise l’appétit du prédateur.

#9 – Le tarpon, poisson méconnu mais très prisé

Le tarpon, poisson méconnu mais très prisé

Il est vrai qu’il n’est pas commun de croiser le nom « Tarpon », même lorsque l’on parle de poissons. Effectivement, difficile de l’apercevoir sur les étals de poissonnerie, puisque ce dernier est majoritairement prisé pour la pêche sportive, et donc relâché dans la foulée.

Le Tarpon, c’est un poisson qui vit dans les eaux d’Afrique de l’Ouest, ou dans l’Atlantique du côté de l’Amérique Latine. Pesant entre 70 et 180kg, le tarpon peut mesurer jusqu’à 3 mètres, et possède une forme très allongée et profilée, propice aux déplacements rapides.

En parlant de déplacements rapides, le tarpon est la cible et le cauchemar de nombreux pêcheurs sportifs, puisque les combats avec ce dernier durent parfois des heures en raison de sa ténacité et de sa rapidité.

On estime qu’il est capable de nager jusqu’à 60 km/h, et est même capable de bondir hors de l’eau lorsqu’il sent l’hameçon venir à lui. Très répandu aux abords de la Guyane française, où il est surnommé « Palika », le tarpon dispose d’une mâchoire inférieure élargie, lui permettant de se nourrir rapidement de poissons et crustacés côtiers.

#8 – Le Grand Dauphin, l’esthète des mers

Le Grand Dauphin, l’esthète des mers

Ah, le Dauphin. S’il y a un animal marin à citer en premier, ce serait celui-ci pour une grande majorité de la population. Véritable icone des mers, le dauphin intrigue autant qu’il passionne, il séduit autant qu’il fascine.

Avec sa forme très caractéristique, ses lignes élégantes et sa peau lisse, le dauphin est l’objet de nombreuses convoitises, notamment du côté des enfants. Vivant dans toutes les mers du monde, hors zones arctiques et antarctiques, le grand dauphin vit généralement en meute de plusieurs dizaines d’individus, qui se nourrissent en chassant les petits poissons sur leur route.

Mesurant entre 2 et 4 mètres et pesant généralement entre 200 et 400 kg, le grand dauphin est l’un des animaux marins les plus rapides du monde, grâce à sa morphologie profilée acquise au fil des générations.

La réduction du frottement de l’eau sur son corps lui permet d’atteindre des vitesses impressionnantes, 60km/h en moyenne. Ceci est notamment permis par une structure alvéolaire et des microdéformations à la surface de sa peau, qui laissent passer l’eau et lui permettent des déplacements éclairs.

#7 – L’orque, l’ogre des mers qui effraie tout son monde

L’orque, l’ogre des mers qui effraie tout son monde

Mis à part dans les films ou dans les parcs d’attraction dédiés aux animaux marins, il est très peu probable que vous ayez eu la chance d’observer un orque. Prédateur terrifiant, par sa taille et sa mâchoire, l’orque est toutefois de la même famille… que le dauphin. On sent d’un coup un regain d’affection pour cet animal marin.

C’est un animal particulièrement imposant, qui n’a rien à envier à son cousin dauphin en termes de poids. Avec plus de 5 tonnes sur la balance pour une longueur comprise entre 6 et 9 mètres, l’orque est un géant des mers capable d’inspirer la peur à n’importe qui sur son passage.

Nommé « Épaulard », il vit dans les régions arctiques comme tropicales, et se déplace beaucoup. Ses proies sont des otaries, des phoques, et autres poissons plus petits. S’il existe plusieurs sous-espèces d’orques, cet animal a une caractéristique indiscutable: Il se déplace vite, très vite malgré son poids.

En effet, les orques sont capables de se déplacer jusqu’à 65 km/h, propulsés par une nageoire dorsale prépondérante. On vous conseille donc un bateau très puissant pour pouvoir les suivre, si vous avez le bonheur d’en croiser à l’état sauvage.

#6 – Le Requin Mako, nageur hors pair

Le Requin Mako, nageur hors pair

Nous avons parlé précédemment du grand requin blanc, légende absolue des mers. Mais, comme vous devez probablement le savoir, le requin est une famille élargie, au sein de laquelle existent de nombreuses espèces différentes.

L’un des cousins du grand requin blanc est d’ailleurs l’un des animaux marins les plus rapides du monde: il s’agit du requin Mako, également nommé « Requin-taupe bleu ». Poisson en danger immédiat d’extinction, très prisé pour ses ailerons, le requin Mako est de couleur bleu nuit, avec du blanc en dessous. Il peut mesurer jusqu’à 4 mètres.

Mais c’est surtout sa formation physiologique qui lui permet d’atteindre des vitesses vertigineuses. Disposant de larges fentes branchiales qui optimisent sa respiration, ce requin peut nager à plus de 70 km/h selon certaines spécialistes.

Il est également capable, grâce à une force d’impulsion énorme, de réaliser des bonds hors de l’eau à plus de 4 mètres. Malheureusement, la surpêche pour son aileron et sa chair proche de celle du thon en font l’un des poissons les plus exposés de la planète.

#5 – Le Thon Rouge, le graal du pêcheur sportif

Le Thon Rouge, le graal du pêcheur sportif

Qui n’a pas déjà mangé un bon plat de thon bien cuisiné ? Il faut dire que la chair de ce poisson est particulièrement reconnue, très dense, et avec beaucoup de goût. Mais nous ne sommes pas ici pour discuter culinaire.

Ce poisson, qui vit dans plusieurs eaux du globe et notamment dans l’Océan Atlantique et dans la Manche, est un nageur hors pair, qui saura vous faire passer un long moment derrière la canne si vous souhaitez le remonter à bord.

Pesant entre 50 et 500kg, avec des spécimens qui grimpent jusqu’à près de 600 kg, le thon est une espèce exceptionnellement recherchée pour sa valeur à la revente, puisque certains poissons se revendent près de 30 000 dollars.

Mais avant de pouvoir empocher le pactole, sachez que vous devrez batailler avec l’un des poissons les plus rapides du monde, puisqu’il peut atteindre la vitesse de 75 km/h. On dit même qu’il dispose d’une accélération plus franche qu’une… Porsche!

Pourquoi ne pas imaginer un 400 mètres départ arrêté entre un thon rouge et une 911 Turbo S ? En tous cas, grâce à sa forme hydrodynamique, et des nageoires d’une puissance quasi inégalée, le thon se déplace si rapidement qu’il gagne bien souvent son combat contre les pêcheurs sportifs.

#4 – La dorade Coryphène, le rapide méconnu

La dorade Coryphène, le rapide méconnu

Dorade Coryphène. Ce nom ne vous dit rien ? On essaye un autre nom. « Mahi-Mahi ». Toujours pas ? Bon, au final ce n’est pas si étonnant. Poisson à la couleur verdâtre très caractéristique, la dorade coryphène vit dans les eaux tropicales et subtropicales de tous les océans, parfois même en méditerranée.

Prédateur très puissant, il est l’une des cibles de la pêche au gros. Parfois nommé « poisson caméléon » en raison de ca capacité à changer de couleur en quelques instants, le Mahi-Mahi réalise de grandes migrations, et se nourrit d’espèces plus petites telles que les calamars ou les maquereaux.

Mais c’est surtout l’un des poissons les plus rapides du monde: avec des pointes dépassant les 50 nœuds, soit plus de 90 km/h, la dorade coryphène est si rapide qu’il est très compliqué de la pêcher à la canne. C’est bien souvent la pêche à la traine qui est employée pour la capturer.

Assurément, en atteignant presque les 100 km/h, ce poisson mérite amplement sa place dans notre top 10.