TOP 10 : Les métiers les plus dangereux du monde

Non, astronaute n’est pas le métier le plus dangereux du monde ! En revanche, nous côtoyons tous des travailleurs qui risquent leur vie quotidiennement. Dans la liste des métiers les plus dangereux du monde figurent plusieurs professions répandues et souvent ingrates, parfois mal rémunérées, dont les dangers nous paraissent insoupçonnés.

Or, ces héros du quotidien affrontent des menaces comme la météo, l’électrocution, les chutes et autres accidents de travail propres à leur secteur, ainsi que des dangers plus insidieux, nocifs pour la santé à long terme et réduisant leur espérance de vie.

Le Bureau américain des statistiques du travail (BLS), établit annuellement une liste des métiers les plus dangereux de la planète. Ainsi, sachez que le secteur qui présente le taux le plus bas d’accidents de travail est celui des banques, des assurances et des administrations.

Devinerez-vous quel secteur affiche la plus grande proportion d’accidents mortels ? Parmi toutes les professions qui s’exercent sur terre, sur mer et dans les airs, voici le top 10 des métiers les plus dangereux du monde.

#10 – Monteur de lignes électriques

Monteur de lignes électriques

Chargé de l’installation et de la réparation des lignes électriques, le monteur fait face à plusieurs dangers dans l’exercice de son métier: l’électrocution, les risques de chute, mais également les caprices de la météo. Il s’agit de l’un des métiers les plus dangereux du monde, avec un taux de 18,7 accidents de travail mortels pour 100 000 monteurs.

Les techniciens de lignes à haute tension escaladent des pylônes soutenant jusqu’à 400 000 volts. Heureusement, ils bénéficient d’un équipement de protection haute sécurité, comme une combinaison complète et des perches isolantes.

Quel que soit le réseau de distribution, le métier de monteur de lignes comporte des risques. C’est l’invention du télégraphe, à la moitié du XXème siècle, qui est à l’origine de cette nouvelle activité. Depuis, les monteurs de lignes se sont diversifiés dans le réseau téléphonique, électrique, et aujourd’hui la fibre optique.